Camus en scènes

Repenser l’actualité d’un auteur

Journée d’étude

27 mars 2018

Théâtre la Vignette, salle de répétition

Université Paul Valéry, Route de Mende, Montpellier

 

La JE a été annulée à cause du blocage qui se poursuivit à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3

 

 

Note d’intention

« Et l’on voit le monde s’acharner aujourd’hui à régler des problèmes de frontières quand tous les peuples savent que les frontières sont aujourd’hui abstraites. »

(Albert Camus, « Le monde va vite », Combat, 27 nov. 1946)

Cette journée d’étude vise à analyser le théâtre d’Albert Camus en profitant des récentes mises en scène tirées de sa dramaturgie comme Les Justes montés au Théâtre de la Colline en 2010 par Stanislas Nordey et L’État de siège monté par Emmanuel Demarcy-Mota au Théâtre de la Ville en 2017 et 2018. Cependant, le théâtre de Camus est-il d’actualité ? Son écriture, qui est très liée aux événements d’une autre époque, peut contribuer à la compréhension de la nôtre qui doit faire face à des problématiques qui étaient également celles du temps de Camus comme le terrorisme, le totalitarisme, le contrôle du pouvoir.

Si d’un côté la production contemporaine donne des pistes de réflexion pour voir comment le théâtre de Camus inspire les nouvelles générations de praticiens de la scène, d’autre part, cette rencontre sera également une occasion de poursuivre l’exégèse de la dramaturgie de Camus et des spectacles montés sans ou avec son auteur. La découverte et la publication de nouveaux documents comme la très riche correspondance Maria Casarès – Albert Camus représentent des précieuses sources pour pousser plus loin la recherche sur le théâtre de Camus.

Après quatre générations et avec des contextes géopolitiques très différents de ceux qui ont poussé Camus à écrire et adapter pour le théâtre entre 1937 et 1959, le défi de cette Journée d’étude est de vérifier non seulement si les thématiques déployés par Camus parlent au spectateur et au lecteur d’aujourd’hui, mais ce sera également l’occasion de voir si le spectacle vivant contemporain peut dialoguer avec l’auteur de Caligula.

Organisation :  Joëlle Chambon, Arianna B. De Sanctis, Vincenzo Mazza (Université Paul Valéry – Montpellier 3)

Contact : vincenzo.mazza@etudes-sur-le-theatre.fr

 

Programme

 

09h00 – 09h30 Accueil des participants

09h30 – 10h00 Ouverture et présentation : Joëlle Chambon (Université Paul Valéry – Montpellier 3), Vincenzo Mazza (Université Paul Valéry – Montpellier 3)

10h00 – 10h30 Jean-Marie Pradier (Université Paris 8), « Le théâtre de Camus et la Corée »

10h30 – 11h00 David Walker (Université de Sheffield), « Albert Camus et l’art du théâtre »

Pause café

11h15 – 11h45 Alix de Morant (Université Paul Valéry – Montpellier 3), « L’Étranger au prisme du chorégraphique : un éloge de la sensorialité »

11h45 – 12h15 Arianna B. De Sanctis (Université Paul Valéry – Montpellier 3), « La dignité humaine entre justice et violence : parler du Chili aujourd’hui à travers Les Justes d’Albert Camus (Cie Teatro Sur, 2014) »

12h15 – 12h45 Vincenzo Mazza (Université Paul Valéry – Montpellier 3), « “L’homme n’est rien”, point final. Variations sur L’État de siège »

12h45 – 13h15 Discussion

Pause déjeuner

14h30 – 15h30 « “Ni peur, ni haine” ? Camus en scène aujourd’hui », Table ronde animée par Gérard Lieber (Université Paul Valéry – Montpellier 3)

15h30 – 16h30 Partitions scéniques proposées par les étudiants de L3

16h30 Mot de clôture

Programme de la journée d’étude (PDF)

JE Camus 27.03.2018 affiche ac LB

 

 

 

Publicités